La conception et fabrication numérique des prothèses complètes devient une réalité

Rune Fisker, Vice-président 3Shape pour la stratégie produit, décrit le flux de travail numérique permettant de créer des prothèses complètes. Il parle de ses avantages et de ses enjeux ainsi que de la direction dans laquelle le secteur va évoluer.  

Les jours du flux de travail analogique pour la réalisation des prothèses complètes sont comptés. L’amélioration considérable du logiciel, de la flexibilité et de la rapidité des processus ainsi que de meilleurs équipements de fabrication signifient qu’il va subir le même sort que d’autres flux de travail analogiques. 

C’est la nouvelle réalité. Mais cela ne veut pas dire que les techniciens dentaires spécialisés dans les prothèses complètes vont disparaître. Au contraire, je pense que c’est une offre qu’on ne peut pas refuser : l’opportunité de réorienter son savoir-faire vers une plate-forme numérique. Tout comme pour les collègues ayant adopté la CFAO pour la fabrication de couronnes et de bridges, c’est la perspective de travailler de manière plus productive dans un environnement plus propre en obtenant des résultats optimaux et prédictibles.  

De plus, une fois que les imprimantes 3D seront capables de fabriquer des prothèses complètes résistantes et esthétiquement acceptables, le secteur connaîtra une véritable révolution. En tant que prothésiste dentaire, vous devez être préparé. 

Pour reprendre les termes de Justin Marks, technicien dentaire agréé : « Si vous ne pensez pas prendre votre retraite dans 5 ou 10 ans, vous devez vous orienter vers ces technologies. » 

Et juste pour vous convaincre un peu plus encore, le dernière étude marketing de 3Shape montre que 50 % des cabinets dentaires envisagent d’investir dans un scanner intra-oral dans les trois prochaines années. Cela veut dire qu’en tant que laboratoire vous allez recevoir des empreintes numériques. 

PPA numériques

Le flux de travail tout numérique pour les PPA (prothèses partielles amovibles) est déjà là – ici et maintenant. 

Chaque jour je parle avec des laboratoires qui modélisent et fabriquent avec succès leurs prothèses partielles amovibles en utilisant un flux de travail numérique. Le processus commence par des scans intra-oraux et se termine par la coulée ou le frittage laser.

La seule nouveauté est le logiciel. 

3Shape Dental System vous permet de commencer la création de la PPA par des dents virtuelles. Vous pouvez ainsi améliorer le châssis en positionnant des couronnes virtuelles pour guider votre conception. Cette nouvelle étape aide à optimiser la stabilité et l’esthétique, et est tout simplement impossible dans le flux de travail analogique. 

Le flux de travail numérique offre également d’autres avantages : partage et sauvegarde des configurations, flexibilité, rapidité, utilisation plus rationnelle des matériaux, prédictibilité et précision numérique. Non seulement vous gagnez du temps avec moins d’étapes du flux de travail, mais vous économisez également sur les matériaux et réduisez l’impact environnemental. Sans parler du nettoyage du laboratoire.

Autre chose importante : si vous recevez toujours des empreintes physiques de votre dentiste, vous pouvez simplement les numériser avec un scanner et un logiciel 3Shape.   

Les techniciens utilisant des machines de frittage laser me disent que le passage au numérique a réduit le temps de production normal de 60-70 %, et qu’ils peuvent maintenant créer des conceptions en moins de 15 minutes. Si vous êtes un laboratoire fabriquant des PPA, le flux de travail numérique est fait pour vous.

Prothèses complètes numériques

Il existe plusieurs solutions pour les prothèses complètes sur le marché. D’Avadent à Ivoclar Vivadent, des sociétés développent des solutions puissantes pour faire des prothèses complètes numériques une réalité. Comme 3Shape est un système ouvert, il vous permet de bénéficier de toutes ces options en ayant mis en place des processus de numérisation et de conception validés pour chacune d’elles. 

De même, il existe quatre principales méthodes de fabrication, Avadent et Baltic ayant leurs propres flux de travail spécifiques. Ces méthodes sont les suivantes : monobloc pour moulage par injection, dents préfabriquées, dents usinées et plaque-base, et prothèses imprimées en 3D. 3Shape propose des flux de travail prédictibles pour tous les quatre. 

Aujourd’hui, l’adoption des technologies numériques pour la création des prothèses complètes permet de numériser plusieurs étapes de votre flux de travail. Diverses solutions logicielles éliminent des étapes comme la réalisation des maquettes d’essayage, mais, en réalité, vous faites la même chose qu’avant, seulement en numérique.

Cependant, la technologie évolue rapidement. La numérisation et la CAO s’améliorent, prenant en charge presque tous les flux de travail des prothèses complètes. Les machines d’usinage sont plus productives, et les matériaux plus résistants et plus esthétiques. 

Tirer le meilleur parti des options de fabrication

L’amélioration des matériaux ouvre de nouvelles options de fabrication. Les quatre méthodes de fabrication les plus utilisées ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients (voir tableau ci-dessous). Par exemple, les monoblocs peuvent être utilisés pour le moulage par injection, ce qui rend ce processus économique, mais exigeant en main-d’œuvre. 

De même, les dents préfabriquées présentent une excellente solution esthétique, mais sont également exigeantes en main-d’œuvre, car vous devez résoudre le problème des contacts et de l’occlusion en collant et en modifiant les dents dans la plaque-base de la prothèse.  

La troisième option de fabrication – dents usinées et plaque-base – permet d’obtenir des résultats esthétiques impressionnants. Une grande partie du processus est consacrée à l’impression et à l’usinage, donc il ne nécessite pas beaucoup de travail manuel. Par exemple, le flux de travail d’Ivoclar Vivadent est tellement intégré dans la CFAO qu’il permet de réduire le temps de travail de 50 %. Cependant, l’usinage dans ce cas est plus long.

Comme je l’ai déjà mentionné, j’estime que le changement radical aura lieu lorsque l’impression 3D sera pleinement fonctionnelle. La révolution commencera lorsque les caractéristiques des matériaux comme la résistance et l’esthétique correspondront à ceux des matériaux usinés et travaillés à la main. Et, à mon avis, cela se produira plus tôt que beaucoup ne le pensent.

Votre flux de travail

En tant que prothésiste, vous avez vos flux de travail préférés pour réaliser des prothèses complètes.  Des solutions CFAO comme le logiciel 3Shape Dental Designer vous aident à numériser et, dans de nombreux cas, améliorer et simplifier votre travail.

Par exemple, avec 3Shape, vous pouvez modéliser et fabriquer des porte-empreintes individuels à très bas coût. Grâce à son logiciel, la création d’un porte-empreinte individuel ne prend que 5 à 7 minutes. 

Différents composants du flux de travail numérique, à savoir les scanners, vous permettent de numériser des modèles et des bourrelets de cire, ainsi que des empreintes, notamment des dispositifs de mesure anatomique (AMD), des plaques d’occlusion 3D et des duplicatas de prothèses. Il suffit d’introduire les données dans votre logiciel de conception et, le cas échéant, les envoyer plus tard à la fabrication FAO.

Comme avec les PPA, la conception numérique de prothèses complètes vous offre beaucoup plus de possibilités. De l’extraction des dents existantes au montage des dents artificielles, la conception numérique de prothèses complètes est une solution beaucoup plus efficace et plus complète. Et, comme le disent les collègues prothésistes : « C’est amusant. »

Impliquer le patient dans le processus de conception

Impliquer les patients dans le traitement influence sa réussite. Les dentistes sont enthousiasmés par la possibilité de montrer des scans intra-oraux et des propositions de traitement à l’écran – l’effet « Waouh ! » pour engager les patients.

3Shape Dental System vous implique également, en tant que prothésiste dentaire, dans le processus de traitement en vous offrant un outil de démonstration. Par exemple, l’application RealView de Dental System permet d’associer des images 2D et 3D à l’écran. Vous pouvez ainsi créer et partager des visualisations quasi photographiques de la situation clinique en mettant ensemble le visage du patient et les dents modélisées en 3D. 

Avec RealView, vous pouvez créer un mock-up de votre conception et le montrer au patient à l’écran. En réalité, il essaye virtuellement son nouveau sourire. Ensuite, vous finalisez votre conception en fonction des commentaires du patient et du praticien.  

La CFAO simplifie de nombreuses étapes de votre flux de travail et le rend plus ludique. Avec le numérique, vous pouvez réduire le temps au fauteuil et le nombre de visites des patients. Et enfin, comme le flux de travail des prothèses complètes est devenu plus simple, un plus grand nombre de techniciens spécialisés dans les couronnes et les bridges l’effectuent aussi.

Si vous créez des prothèses complètes, mais ne travaillez pas encore en numérique, vous devriez y penser. Des solutions ouvertes comme celle de 3Shape simplifient considérablement votre travail. Ensemble, nous changeons la dentisterie.

Les avantages et les inconvénients des quatre méthodes numériques les plus répandues pour fabriquer des prothèses complètes :

Méthode

Avantages

Inconvénients

Monobloc pour moulage par injection

Faible coût du matériau

Pas complètement numérisé
Productivité insuffisante

Dents préfabriquées

Solution très esthétique

Compliqué de coller les dents
Contacts et occlusion difficiles à établir 
Difficile de réduire les dents

Dents usinées et plaque-base

Peu exigeant en main-d’œuvre, pas de stock de dents
Modification des dents, par ex. prothèse complète unimaxillaire et PPA
Très esthétique

Temps d’usinage et coût global

Prothèses imprimées en 3D

Très économique
Modification des dents, par ex. prothèse complète unimaxillaire et PPA
Pas de stock de dents

Propriétés de matériau insuffisantes
Esthétique peu satisfaisante pour l’instant


 Digital Denture

Retour aux actualités
divider